Visites en Établissements

Les animaux de compagnie ne sont à ce jour pas autorisés dans les établissements de santé ou d’hébergement,  de manière continue.
C’est pourquoi Lianes s’est fixée pour mission d’intégrer les animaux dans ces structures, sous forme de visites mais le souhait étant de les faire accepter durablement.

Avant de devenir visiteur, l’animal et son maître sont testé et évalué pour être tous deux prêts à intervenir dans les structures ; cela demande de l’empathie, de l’écoute et de la pédagogie. L’animal doit être sociable,  en bonne santé et disposé.

Un référent social de la structure doit être présent lors de chaque visite afin d’assurer l’accompagnement des résidents et de prendre en charge d’éventuelles difficultés.
Convaincu des bienfaits de la relation homme-animal, voici les effets ressentis par les visiteurs en établissement de Lianes, qui interviennent avec leur chien ou chat :

 L’animal favorise le lien, et la relation vers les autres. La visite est un moment d’échange collectif entre les résidents, améliorant la socialisation. Il va vers la personne sans jugement et sans la rejeter. Le médiateur, avec le chien, permet le partage et une relation authentique d’échanges en parlant des animaux. L’animal procure de l’apaisement. 

    Quand le médiateur amène un chien dans un établissement, les personnes sont contentes et cela leurs évoquent des souvenirs, cela fait travailler leur mémoire et les renvoient vers des instants agréables et sereins.

La participation des résidents se fait sur la base du volontariat ; aucune obligation n’est faite, certaines personnes n’étant pas à l’aise avec les animaux (se développe parfois avec le temps).

Cela impose également la responsabilisation des résidents, le suivi de consignes et de la rigueur pour respecter les besoins de l’animal visiteur : si il souhaite plutôt jouer, plutôt être câliné ou parfois aucun des deux.

Lorsque les visiteurs interviennent régulièrement dans une même structure, une confiance s’instaure entre l’homme et l’animal, tissant un lien plus fort et une autonomie des résidents qui appréhenderont l’animal en le connaissant donc avec plus d’aisance.

 En caressant le chien, elles font travailler la motricité en pensant à autre chose qu’aux soucis quotidiens. Les résidents des différentes structures apprécient la venue d’un animal, et cela permet de partir dans de grandes discussions. Ce moment de médiation animale, passe trop vite et chacun en ressort apaisé et content, bien sur, en attendant le suivant.

Anecdotes des Visites en établissements : Marie France intervient avec son chat : pendant sa visite, elle raconte  aux résidents des légendes sur les chats et quand elle a fini d’en raconter une, ils en veulent une deuxième.

L’association intervient dans les structures suivantes :

  • EHPAD Abrapa  110 route d’Eschau à Illkirch (1 fois par mois)
  • EHPAD Salem, 7 rue de l’Eglise à Barr (1 fois par mois )
  • EHPAD La Toussaint, 11 rue de la Toussaint à Strasbourg (2 fois par mois)
  • EHPAD Saint-Gothard, 6 rue de Schaffhouse à Strasbourg (1 fois par mois)
  • SAJH, AAPEI, 5 rue Jean Monnet Schiltigheim (1 fois par mois)
  • Foyer d’Accueil Médicalisé Léonard Singer, 38 rue de Wolfisheim à Holtzheim (1 fois par mois)
  • Pension de famille ADOMA La Couronne, 26 rue du Faubourg de Saverne à Strasbourg (1 fois par mois)
  • Résidence sociale ADOMA du Stockfeld, rue du Stockfeld à Strasbourg (1 fois par mois)
  • ITEP Les Mouettes au Jardin des Deux Rives à Strasbourg (4 fois par mois)
  • SIFAS de l’AAPEI à Bischheim (1 fois par mois)